Login
Sign up

Send the page
Go to the forum
 
French
   France > Paris VIème > Senate of France and palais du Luxembourg > Fontaine Médicis
Fontaine Médicis
Cliquer pour voir les photos de la salle
Fontaine Médicis
Section 2 on 6

Senate of France and palais du Luxembourg
French Sculpture

Catégories
Fontaines et bassins

See the tabloidClassification by :
names
artists
places
periods
Description   
La grotte d'origine, en réalité une façade d'environ 12 mètres sur 14 mètres de hauteur, était composée de trois niches en cul de four destinées à masquer les bâtiments de la rue d'Enfer auxquels elle était adossée. Elle était couronnée d'un grand fronton portant les armes de France et des Médicis, surmonté de pots à feu, et encadré de deux figures allégoriques couchées représentant le Rhône et la Seine. La reine avait commandé ces deux figures fluviales au sculpteur français Pierre Biard (1592-1661). Le bassin de la niche centrale restera sans effet d'eau jusqu'au début du XIXème siècle. Un mur en pierre de taille décoré de fausses arcades encadrait les deux côtés de la grotte. Les niches étaient séparées par quatre colonnes d'ordre toscan au fût bagué orné de bossages et congélations.

La transformation de la grotte accompagnera les importants travaux entrepris dans le Palais Médicis en 1799, lors qu'il deviendra le siège du Sénat conservateur. Chalgrin, l'architecte du palais, demandera aux sculpteurs Duret, Ramey et Talamona de restaurer les figures fluviales très endommagées. Les armes des Médicis et de Henri IV seront remplacées par un simple rectangle à congélations. Chalgrin fera placer une petite Vénus en marbre dans la niche principale et transformera la grotte en fontaine.

Les murs seront démolis dans les années 1850 et Alphonse de Gisors, architecte du palais, aménagera un bassin beaucoup plus vaste. Des modifications d'importance interviendront au début des années 1860, lors du percement de la rue Médicis. Le tracé du baron Haussmann entraînera la destruction d'une partie des dépendances du Sénat et le déplacement de la fontaine Médicis. Ce percement, pratiqué en grande partie aux dépens du jardin du Luxembourg, soulèvera de vives protestations. Le Sénat, par l'intermédiaire d'Alphonse de Gisors, présentera un contre-projet qui sera refusé.

La grotte sera démontée pierre par pierre en 1862, et rapprochée du palais d'environ trente mètres. Alphonse de Gisors lui restituera la couronne et les armes de France et des Médicis. Il fera aménagé un bassin long d'une cinquantaine de mètres orné de vasques, entre deux rangées de platanes. Les travaux de sculpture, destinés à la nouvelle ornementation des niches, seront confiés à Auguste Louis Ottin. Celle du centre sera occupée par un groupe en marbre représentant Acis et Galatée couchés sous un rocher au sommet duquel prendra place la figure colossale en bronze de Polyphème s'apprêtant à lancer sur son rival la pierre qui doit lui donner la mort. Les niches latérales accueilleront deux statues représentant Pan et Diane.

Alphonse de Gisors réalisera la façade orientale de la fontaine Médicis. Il la dotera d'un bas-relief représentant Léda et Jupiter métamorphosé en cygne exécuté en 1807 par Achille Valois pour la fontaine de la rue du Regard, au croisement de la rue de Vaugirard, détruite lors percement de la rue de Rennes. La nouvelle façade orientale se terminera par une demi coupole et un fronton sur les rampants duquel seront couchées deux gracieuses naïades exécutées par le sculpteur Klagmann.
Site's content    

   Fontaines et bassins :
More pictures   
Map(s)   
Senate of France and palais du Luxembourg
Fontaine Médicis (5)